Installer sa turbine

Une installation rapide, simple et économique,
Une turbine totalement immergée, silencieuse et intégrée dans l’environnement,
Une maintenance réduite.

Nos turbines se positionnent indifféremment à l'horizontale, verticale ou inclinée sans influence significative sur leur rendement.

Elles sont toujours associées à leur cône d'aspiration (livré en standard) et, le cas échéant, à une rallonge (en option selon débit). Conçues autour de diamètre standard, elles peuvent être précédées ou prolongées par toute conduite aisément disponible sur le marché.

Elles sont totalement silencieuses car immergées et restituent leur débit aval sous le niveau d'eau du canal de fuite.

Principes d'installation (horizontale, verticale ou inclinée)

Simples et fiables, elles ne nécessitent qu'une maintenance limitée ! Avec un arbre directement entrainé par les pales de l'hélice, les frictions sont réduites au strict minimum. Seuls les paliers et roulements sont sollicités et sont dimensionnés pour une durée de 100.000 heures (plus de 10 ans)

La maintenance recommandée par Turbiwatt se limite donc à :

  • Un contrôle visuel régulier de la grille amont chargée de filtrer les embâcles (feuilles, branches, déchets, ...) qui peut éventuellement être automatisée,
  • Une visite annuelle visant notamment (intervention d'une journée sur site)
    • Un graissage annuel du palier supérieur,
    • Un contrôle du départiteur de potentiel.
  • Une visite de grande maintenance (5 à 7 ans selon hauteur de chute) comprenant notamment le changement préventif des paliers et roulements et de l'anode, une révision générale, remplacement des pièces d'usure, sablage et peinture (intervention en atelier agréé Turbiwatt)

Turbiwatt peut vous proposer un contrat de maintenance.

 

Le système d'installation le plus courant dans un ouvrage est généralement constitué :

  • D'une vanne pilotant l'alimentation du canal d'amené et de la chambre d'eau
  • D'un canal d'amené avec dégrillage fin en amont
  • D'une chambre d'eau au fond de laquelle est installée la turbine
  • D'un cône d'aspiration (éventuellement avec son cube de rallonge selon le débit) sur lequel est fixée la turbine et son éventuelle conduite de prolongation
  • Du canal de fuite

 

Dans le cas d’une installation industrielle, le canal d'amené, la chambre d'eau et le canal de fuite sont généralement constitués de conduites standard. Une étude devra être réalisée pour évaluer les éventuelles pertes de charge. Un accès aisé à la turbine doit être préservé pour la pose, dépose et maintenance.

La turbine doit fonctionner « hors d’air ». À défaut, son rendement chute de façon très sensible, voir la désamorce. Il est donc essentiel de disposer d’une hauteur d'eau minimum au dessus de la turbine (variable selon modèles et débit) pour éviter le phénomène de vortex et d'immerger le cône d'aspiration aval (ou sa prolongation) sous au moins 10 cm d’eau dans le canal de fuite. De même, les assemblages et joints des conduites doivent être particulièrement soignés de manière à éviter toute prise d’air.

Plus la chute est importante, plus il sera nécessaire d'installer la turbine en bas de la chute pour éviter les phénomènes de cavitation. Turbiwatt précisera au cas par cas les modes d'installation préconisés en fonction des caractéristiques du site. L'évacuation en aval de la turbine doit être totalement libre de manière à éviter toute perte de charge.